L'histoire de la Chine

La Chine sous Mao Zedong

En 1949, les maoïstes contrôlent l'ensemble du pays et proclament la République populaire de Chine à Pékin, le 1er octobre 1949. Les nationalistes ne dominèrent bientôt plus que Hainan et Taiwan, puis uniquement l'archipel de Taiwan.
Pour le continent chinois, la période 1949-1954 est celle de la mise en place d'un État communiste. Le Parti communiste chinois, vainqueur absolu, prend les postes-clefs, tandis qu'il offre une apparence de multipartisme. L'assemblée vote la Constitution chinoise en1954. Le premier plan quinquennal est lancé.Il semble réussir et encourage Mao Zedong à lancer son Grand Bond en avant en 1958. Mais les efforts menés dans la sidérurgie par des paysans s'avère finalement un désastre. L'idée est abandonnée officieusement en 1960, puis officiellement en 1962. Les historiens s'accordent à dire que vingt à cinquante millions de Chinois seraient morts defaim dans cette aventure.
De 1960 à 1966, la Chine continentale semble connaître un calme relatif, parsemé seulement de quelques chasses aux dérives. Le système de production se remet peu à peu, et reprend de l'energie. En 1966 commence la Révolution culturelle. Les étudiants sont formés pour nettoyer la Chine des «nouveaux capitalistes». Ils deviennent les gardes rouges de la révolution et défendent les idéaux communistes,en organisant des expéditions punitives sur tout le territoire de la Chine. Jiang Qing, la femme de Mao, et sa bande des Quatre fomente le mouvement contre la culture du passé: de nombreuses œuvres anciennes, livres, sculptures,peintures, bâtiments, sont détruits. Les intellectuels sont attaqués et exilés. Les chinois sont terrorisés face à l'arbitraire et la cruauté de ces gardes rouges. L'armée et Lin Biao son chef, fidèle de Mao, redeviennent un élément clef. En août 1966, Liu Shaoqi, Deng Xiaoping et Peng Zhen, les plus modérés des cadres du Parti, sont rétrogradés. Fin 1967, l'armée se décide enfin à réprimer le mouvement. Lin Biao et Mao Zedong en sortent avec un pouvoir renforcé. Avec les gardes rouges, ils ont réussi à court-circuiter l'appareil de l'État. Le parti est ébranlé et la construction d'un nouveau parti, selon les voeu de Mao est envisagée.
Mais la mort de Mao, le 6 avril 1976, ouvre une lutte acharnée pour la succession. La bande des Quatre est arrêtée en octobre. Hua Guofeng dirige dorénavant la Chine avec plus de pragmatisme. C'est surtout l'arrivée de Deng Xiaoping qui lance le plan de réformes. Il légitimise la quête de biens matériels en tant que phase transitoire avant l'avènement du communisme. Il ouvre la Chine aux investissements étrangers, crée des «zones économiques spéciales» et suggère l'idée qu«un pays, deux systèmes» (socialiste et capitaliste) comme peut parfaitement se developper.

Dans la même rubrique :