La culture de la Chine

Les Beaux Arts

La calligraphie

La calligraphie (shufa) est considérée, en Chine, comme une discipline artistique majeure. Issue de la pictographie, cette forme d'écriture est beaucoup plus qu’un moyen de communiquer : c’est d'abord et avant tout une peinture des sens, des idées, qui surpasse le verbe. La notion du signe est essentielle en Chine, et elle est historiquement liée à la calligraphie.

La peinture chinoise

Considérée comme un art noble mais non majeur en Chine, la peinture traditionnelle est indissociable de la calligraphie, de l’art sigillaire (des sceaux) et de la poésie. Les peintures chinoises,qu'elles soient sur soie ou sur papier, ne sont jamais encadrées, mais enroulées entre deux cylindres de bois. La peinture traditionnelle, à l’eau, n'utilise pas la perspective, ni les ombres, et la couleur, développée tardivement sous les Tang avec l’arrivée du bouddhisme en Chine, ne tient qu’un rôle secondairedans l'art pictural traditionnel. Toute la force de la représentation tient dans le trait qui, comme en calligraphie, ne peut être ni retouché ni effacé.

Arts martiaux

La Chine est depuis toujurs le plus important berceaux de tous arts martiaux du monde. Pratiqués autant pour la santé, pour l’autodéfense, pour le perfectionnement spirituel voire pour les trois à la fois, les arts martiaux chinois (wushu, en Occident kung-fu) font partie intégrante de la culture chinoise, de la même manière que la médecine ou la calligraphie.S'il est un art martial , le kung-fu, considéré avant tout comme un Art majeur doit permettre l’amélioration du corps autant que de l’esprit.

Dans la même rubrique :